Rallumer tous les soleils, Jaurès ou la nécessité du combat – Fabrik Théâtre (Avignon Off 2017)


Spectacles / lundi, juillet 31st, 2017

Cette pièce est très certainement la meilleure pièce de mon Avignon et une des plus belles de ma vie.

Elle avait tout pour me plaire, un texte bien écrit et engagé, une mise en scène simple et épurée et de très bonnes critiques : le monde, l’huma, libé…

Affiche Jaurès

Rallumer tous les soleils, c’est Gavroche qui raconte Jaurès. Un gamin des rues, un simple vendeur de journaux qui raconte l’un des plus grands. Celui de Carmaux, de la lutte pour les droits de tous les hommes, celui qui se lève face au capitalisme : celui de ceux qui ont tout contre ceux qui n’ont rien, ne sont rien. Un texte qui sonne et résonne résolument actuel. De ceux qui se battent pour la réglementation du travail des femmes et des enfants à ceux qui se battent contre la déréglementation et les licenciements faciles.

La pièce est portée par un formidable  jeu d’acteur : un Jaurès comme on s’y croirait et un Gavroche qui nous fait croire qu’il a à peine vingt ans.

La mise en scène de Mylena Vlach, qui tient le rôle d’Eve, ne s’embarrasse pas, quatre tables et quelques chaises, qui se transforment tout à tour en café, salle d’imprimerie, rédaction de l’huma ou bien même perchoir de l’assemblée ou scène de meeting.

Cette pièce est là pour nous rappeler quel grand homme était Jaurès, homme de paix qui se battra jusqu’à la tombe contre la Première Guerre mondiale et homme de socialisme. Au jour où le parti socialiste sombre, sabordé par le macronisme et des hommes politiques oubliant le cœur même de leur engagement, il est important que Jaurès lui-même, à l’origine de sa fondation, nous rappelle les vraies valeurs que furent celles du socialisme et de son parti.

Car même si un parti meurt, les socialistes eux ne meurent pas et continueront le combat.

« Oui, même si les socialistes éteignent les étoiles du ciel, je veux les accompagner dans le chemin sombre qui mène à la justice, car je que suis sûr qu’il y a dans la justice une étincelle divine qui suffira à rallumer tous les soleils. »

Pièce : Pellissier Jérôme, Rallumer tous les soleils, Jaurès ou la nécessité du combat, Edition de l’Amandier, Paris, 2014
Compagnie : Les aigles de sables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *