Mon Amie Gabrielle : Un roman sur la transidentité


Bibliothèque, Critiques / mercredi, octobre 3rd, 2018

J’ai récemment découvert le blog et la chaîne youtube de Cordélia. Quand j’ai appris qu’elle avait publié son premier roman (en plus en auto-édition), j’ai tout de suite voulu le lire. (L’écrivaine en moi qui s’acharne à finir l’écriture de son premier roman est jalouse)

MON AMIE GABRIELLE

de Cordélia

ca. 300 pages – 15 euros

COUVCORDELIA-ebook.jpg

Vous avez deux moyens d’acheter le livre. Si vous voulez la version papier, il vous suffit d’envoyer un message à Cordélia via son site pour vous le procurer. Il coûte 15 euros. Et si comme moi vous n’êtes pas patient.e, vous pouvez télécharger le livre en version PDF ou ebook sur son blog. Le téléchargement est gratuit mais n’oubliez pas de faire un don sur son paypal pour rétribuez son travail. 😉

Résumé

Salah et Gabriel partage la même chambre d’internat durant leurs trois ans de Lycée. Le lecteur les suit à trois âges de la vie, de 17 à 27 ans. Les deux garçons vont apprendre à devenir adulte, faire face aux questionnements de la vie et avancer. Leur amitié parviendra-t-elle à y résister ?

Avis

Avant de lire le livre, j’avais déjà entendu/lu Cordélia en parler, je connaissais donc déjà certaines grandes lignes ou thématiques de l »histoire. J’étais très intéressée à l’idée de lire un lire traitant de la transidentité. C’est un thème sur lequel je mettais déjà un peu renseigner, j’avais lu des témoignages, vu des vidéos YouTube, mais c’était la première fois que je lisais une oeuvre de fiction sur le sujet.

Je l’ai trouvé le sujet très bien amené, et j’ai apprécié la façon dont le thème était traité. Le fait que le livre alterne entre des passages narrés et des extraits du journal intime de Gabriel, permet d’avoir véritablement accès aux pensées et aux sentiments intimes des personnages.

C’est un livre que j’ai vraiment dévoré en une nuit. J’ai toujours adoré les histoires avec des « questions » de temporalité : le livre se découpe en trois partie, à 17, 24 et 27 ans. L’histoire est vraiment touchante et très bien mené. Chaque partie apporte son lot de surprises. A chaque fois que j’ai cru avoir deviné la suite du livre, j’ai découvert quelques pages plus long que je me trompais.

J’aurais juste un petit bémol sur l’écriture que j’ai parfois trouvé un peu pauvre. C’est un problème qui m’a gêné au début du livre, notamment dans la première partie, mais plus vraiment par la suite. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai fini par m’habituer à l’écriture de Cordélia, ou si celle-ci s’est densifié en suite l’avancée dans l’âge des personnages.

Malgré ça, il s’agit vraiment d’un livre coup de cœur que je conseillerais vivement mais peut-être plutôt à un public adolescent ou très jeune adulte.

Et le petit bonus, c’est que les illustrations qui séparent chaque partie ainsi que la couverture ont été réalisé par Monsieur  Q, un dessinateur que je suis depuis plusieurs années et j’apprécie énormément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *